Le Houga

Actualités

Le Houga début de la cérémonie (1)
06/08/2019

LE HOUGA : Commémoration du 6 Août 1944 (2019)


La cérémonie commémorative de la journée du 6 Août 44 s’est déroulée mardi matin en présence des autorités à proximité de l’hôtel Lafontan où s’est nouée la tragédie du bois de Bascaules.

Voilà trois ans, à l’initiative de Mme Feuillet Galabert maire de Le HOUGA, de Jacques Fitan, 1er adjoint, de Jacques Tartas, Maire de TOUJOUSE, de l’association des anciens combattants avec le soutien de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, que les Folgariens se remémorent l’arrivée des forces d’occupation allemandes dans le village qui va entraîner la mort de Pierre Farines, Henri Thiébaud, Jean Labastie , passés par les armes dans la clairière du bois de Bascaules.

Le parcours de mémoire inauguré en 2016 a pour vocation de transmettre aux jeunes générations la réalité de ces temps douloureux.

Le 21 Septembre 2019 sous l’impulsion de Mr Dupont, Directeur de l’ONACVG, le Centre du Service National de PAU organisera une Journée Défense et Citoyenneté au HOUGA en partenariat avec la Délégation Militaire, et le souvenir Français du Gers.

Les cinquante jeunes adultes convoqués ce jour là, en plus du programme officiel de la journée chemineront le long du parcours et les quatre pupitres qui le jalonnent  leur seront commentés.

 Avec le temps la mémoire est moins sûre d’elle même et doit lutter contre l’amnésie et contre l’oubli. Le parcours de mémoire est ainsi un outil pédagogique et permet de sensibiliser les plus jeunes sur des faits historiques par la transmission des événements.

Mme Feuillet Galabert dans son discours a mis en évidence l’impérative nécessité de perpétuer le souvenir des événements de la seconde guerre mondiale. Après le dépôt dans le recueillement d’un bouquet de fleurs au pied du premier pupitre qui décrit les conditions des arrestations et l’internement des civils à l’hôtel LAFONTAN, les participants à la cérémonie ont rejoint le bois de Bascaules en longeant avec émotion la route qui amena les 3 résistants vers la mort pour la défense d’un idéal trop souvent bafoué.

Le Journal du Gers a publié un article sur cette cérémonie, vous pouvez le retrouver en cliquant sur le lien suivant : Article de presse